Définir les Soft Skills, ces compétences toujours plus recherchées en entreprise

Pas très facile à prononcer pour un palais francophone, et pas si facile à définir… « Soft Skills » est un anglicisme de plus en plus utilisé dans le monde professionnel. Beaucoup de nos stagiaires en formation chez Gordon Crossings nous demandent, à juste titre, « mais qu’est-ce que c’est exactement, les soft skills » ? Rien de surprenant dans cette question : selon un sondage d’OpinionWay réalisé en février 2020, plus des trois quarts des salariés français ne voient pas très bien ce que ce terme signifie.

Définir les Soft Skills

Alors, comment définir les « Soft Skills » ? A quoi servent-ils ? Et pourquoi cet engouement depuis quelques années ?

Tout d’abord, tâchons de définir le terme. La traduction littérale de l’anglais serait « compétences douces » ou encore « compétences molles ». Mais, en vérité, ce concept n’est absolument pas lié à de la mollesse ou de la douceur !

Une meilleure définition dans la langue de Molière serait « compétences cognitives et comportementales ».

C’est un peu large, mais les Soft Skills intègrent des notions aussi diverses que l’intelligence émotionnelle et la maitrise de soi, les capacités d’adaptation et de créativité, les savoir-faire relationnels et l’excellence en communication, les qualités d’organisation et de leadership, etc.

On différencie généralement les « Soft » des « Hard Skills », davantage en relation avec les capacités techniques nécessaires pour exercer son métier, les connaissances apprises lors du cursus scolaire et au fur et à mesures des expériences professionnelles. Communément, ce sont ces « Hard Skills » qui sont mis en avant dans un CV.

Cependant, et depuis quelques années, les entreprises sont de plus en plus à la recherche de nouvelles compétences transverses qui font la différence entre deux candidats. A formations, diplômes et expériences équivalentes, la maitrise de certains « Soft Skills » devient un avantage concurrentiel déterminant.

Les Soft Skills sont des compétences transverses et transférables dans beaucoup de domaines. Une personne qui a su faire preuve d’esprit d’équipe dans son ancien secteur d’activité aura de fortes chances de savoir mettre en œuvre cette attitude dans un nouveau champ professionnel.

Le « World Economic Forum », dans son rapport sur les compétences indispensables pour 2022, indique dans l’ordre :

1- La réflexion analytique et la capacité d’innovation ;

2- Les stratégies d’apprentissage et l’autoformation ;

3- La créativité, l’originalité et la prise d’initiative ;

4- La conception et la programmation des outils technologiques ;

5- La pensée critique ;

6- La résolution de problèmes complexes ;

7- Le leadership et l’influence sociale ;

8- L’intelligence émotionnelle ;

9- Le raisonnement logique ;

10- L’analyse et l’évaluation des systèmes complexes.

Hormis le point numéro 4, toutes les autres compétences indiquées entrent totalement dans la catégorie des Soft Skills.

Etablir une liste de Soft Skills

Pour une entreprise, pouvoir recruter et former des collaborateurs autonomes, bien organisés, qui apprennent vite et seuls, qui s’adaptent au changement, qui évitent les pièges de la communication, qui savent collaborer en équipe, prévenir et résoudre efficacement les conflits, prendre des initiatives, etc., est un avantage évident.

Afin de bien définir les soft skills, nous en avons listé une soixantaine dans le tableau ci-dessous et les avons regroupés en 3 catégories de compétences : intrapersonnelles, interpersonnelles et organisationnelles.

Intrapersonnelles et émotionnellesInterpersonnelles et communicationnellesOrganisationnelles
Conscience de soi
Estime de soi
Confiance en soi
Assertivité (affirmation de soi)
Sens des responsabilités
Autonomie
Ouverture à la critique
Autoévaluation, remise en question
Humilité
Honnêteté, intégrité
Franchise, sincérité
Authenticité
Congruence
Auto-motivation
Esprit positif, optimisme
Enthousiasme
Dynamisme
Engagement
Concentration
Patience
Persévérance
Maitrise de soi
Gestion du stress
Pensée logique
Pensée critique
Résolution de problèmes complexes
Flexibilité / souplesse cognitive
Capacité d’adaptation
Ouverture au changement
Résilience
Sens des nuances
Curiosité
Intuition
Créativité
Capacité d’innovation
Empathie, décentration

Ecoute active

Bienveillance

Respect des différences

Communication claire, directe, efficace

Clarté de l’expression, éloquence

Aisance de la prise de parole en public

Diplomatie, courtoisie

Capacité d’influence

Force de persuasion, de conviction

Esprit d’équipe, collaboration, coopération

Loyauté, solidarité, sens du collectif, de l’intérêt commun / général

Respect des règles communes

Aptitude à la négociation

Pédagogie, capacité à transmettre, à accompagner vers l’autonomie, à déléguer

« Leadership »
Autodiscipline

Rigueur

Gestion du temps

Gestion des priorités

Vision à long terme, envisager le futur

Prise de recul, vision « systémique », prendre de la hauteur

Proactivité, prise d’initiatives

Audace, prise de risques, sortir de sa zone de confort

Capacité à entreprendre

Prise de décision

Mobiliser les énergies et créer des synergies

Coordination des actions

Apprendre à apprendre

Même si certains Soft Skills s’apparentent à des qualités liées à la « personnalité », ce sont néanmoins des capacités qui peuvent s’installer et se développer chez tout être humain.

Tout comme il est possible d’apprendre des langues étrangères, il est aussi (et heureusement !) possible de cultiver sa créativité, l’affirmation de soi, la gestion de son stress, la prise de parole en public, etc.

Mobiliser nos Soft Skills à bon escient

Certains Soft Skills sont indispensables pour la réussite des missions confiées : savoir écouter activement lors d’une relation d’aide ou pour clarifier le besoin d’un client ; faire preuve de diplomatie, de prise de recul et de créativité dans la médiation d’un conflit ; être assertif, persévérant et congruent pour piloter un changement difficile.

Chaque situation est l’occasion de mobiliser un type de compétence spécifique, en complément de l’expertise technique requise.

Par ailleurs, avec l’informatisation de nombreuses activités et la généralisation du télétravail, l’aisance avec les outils technologiques et numériques est une nouvelle compétence transverse, devenue aussi utile dans le monde professionnel que les qualités de communication ou de gestion des émotions.

Le développement des Soft Skills est un investissement capital pour l’avenir, autant du côté de l’entreprise que pour chaque collaborateur. Les Soft Skills sont incontournables pour innover, croître de manière pérenne et équilibrer la productivité avec le bien-être au travail.

C’est une révolution dans la façon de concevoir le travail et les relations professionnelles, qui remet l’humain et ses capacités singulières au cœur des organisations et de leur transformation.

Découvrez les formations Soft Skills proposées par Gordon Crossings, en présentiel et à distance, en inter-entreprise et en intra.

Photo August de Richelieu – Pexels

tempus Donec in at sit accumsan suscipit Phasellus neque.