Comprendre sa pensée : la Méthode des Six Chapeaux

Edward De Bono, médecin et psychologue spécialiste en sciences cognitives, est à l’origine de la technique.

De Bono est intervenu pendant plusieurs décennies comme conseiller dans les grandes entreprises et les gouvernements. Il a développé, vers le milieu des années 80, la technique des six chapeaux pour pensersix thinking hats »), qui nous fait découvrir plusieurs angles et façons de résoudre un problème ou de faire une recherche d’idées.

Six chapeaux, six modes de pensée

Chapeau blanc

Lorsqu’ils portent le chapeau BLANC, les membres de  l’équipe énoncent uniquement des éléments factuels. Les personnes exposent des chiffres, des informations précises. C’est la neutralité des faits, si possible incontestables. Le blanc fait référence à l’image de l’ordinateur et à celle du papier, ou encore à la froideur du réfrigérateur !

Chapeau rouge

Avec le chapeau ROUGE, les personnes expriment leurs émotions, ressentis, sentiments vis-à-vis du sujet traité. Elles exposent aussi leurs intuitions et pressentiments, sans devoir se justifier ou argumenter. « J’aime / j’aime pas », « j’ai l’intime conviction que… », « cela m’inspire… », « mon intuition me dit que… », etc. La couleur rouge est celle du sang qui bat, du cœur qui palpite…

Chapeau noir

Lorsqu’ils portent le chapeau NOIR, les participants formulent des critiques et des objections. Ils soulignent les dangers, mettent en exergue les problèmes, les freins, les difficultés de l’idée proposée. Chacun joue ainsi le rôle de l’avocat du diable ! Au-delà de l’aspect purement « négatif », cela peut aussi servir à anticiper les risques, à agir avec prudence. Le noir représente ici le ciel qui s’assombrit, l’orage qui menace, la part d’ombre de chaque projet.

Chapeau jaune

Lorsqu’ils portent le chapeau JAUNE, les penseurs regardent l’idée proposée dans tous ses aspects positifs. Ils cherchent le potentiel, les éléments constructifs, l’utilité, les possibilités, les bons côtés, les avantages. C’est un regard optimiste sur l’objet de la réflexion. La couleur jaune représente la lumière du Soleil.

Chapeau vert

Lorsqu’elle porte le chapeau VERT, l’équipe oriente sa réflexion de manière créative. C’est le principe de la pensée dite « latérale » ou « divergente ». Cela permet de changer d’angle de vue, de regarder les choses différemment. La pensée latérale ose, provoque, sort des sentiers battus pour trouver de nouvelles idées, pour innover. La couleur verte représente le renouveau de la Nature, la fertilité des plantes.

Chapeau bleu

C’est le mode de pensée systémique, la vision panoramique. C’est un chapeau que doit savoir endosser l’animateur d’une réunion, le pilote d’un projet, le responsable d’équipe, pour garder une vue d’ensemble sur les processus en cours. Le chapeau BLEU permet de canaliser les autres chapeaux, de décider à quel moment passer d’une couleur de chapeau à une autre. C’est aussi le chapeau de la synthèse et de la focalisation sur les priorités. La couleur bleue fait référence au bleu du ciel.

Utiliser les six chapeaux pour penser

Une séquence d’utilisation de la méthode des six chapeaux dépend de l’objectif de la réunion (résolution de problème, recherche de solutions, réunion de créativité, bilan et retour d’expérience, etc.).

On prévoit l’ordre des chapeaux (ex. : chapeau blanc pour commencer, afin d’exposer les informations nécessaires ; chapeau rouge ensuite, pour recueillir les impressions préalables de chacun ; chapeau noir pour envisager l’ensemble des difficultés et problèmes à anticiper ; chapeau jaune pour lister les solutions possibles et entrevoir leur potentiel ; chapeau vert, pour trouver une idée créative et débloquer une situation ; chapeau bleu en introduction, en cours de réflexion et en conclusion, pour rester connecté aux buts, priorités et enjeux, etc.).

Chacun des participants doit alors utiliser, en même temps que les autres, le mode de pensée déterminé par la séquence.

Ce système crée un échange productif.

En endossant au fur et à mesure le même mode de pensée, la participation active de tous est facilitée et toute l’équipe est « sur la même longueur d’onde » au même moment. Dans ce système, même les personnes les plus « négatifs », qui voient tout en noir, deviennent à un moment donné des experts pour guider les autres dans l’analyse des risques et problèmes. Puis, dans une autre séquence, ces mêmes personnes devront sortir de leur zone de confort, soit pour participer à l’élaboration de solutions constructives, soit pour envisager de nouvelles idées innovantes avec les autres.

Cette méthode centralise l’énergie créatrice de l’équipe.

Contrairement au débat contradictoire classique, où chaque idée posée est rapidement l’objet de critiques et où les participants rivalisent pour « convaincre » leurs inter- locuteurs, il s’agit ici d’utiliser toute la  puissance du « cerveau collectif » pour regarder et analyser un problème dans toutes ses dimensions, en synchronisant les modes de pensée.

Les six chapeaux en synthèse :

CouleurOrientationPrincipe
FAITSFaits ; chiffres ; pourcentages ; informations recoupées ; neutralité…
ÉMOTIONS Émotions ; sentiments ; impressions ; intuitions ; pressentiments ; avis général, global ; « j’aime / j’aime pas »…
CRITIQUEObjections ; contradictions ; dangers ; risques ; critiques ; voir le mauvais côté des choses ; éviter les œillères du « tout positif »…
POSITIFOptimiste ; positif ; constructif ; voir le bon côté des choses ; voir le potentiel, les avantages, le « verre à moitié plein »…
CRÉATIF Pensée « latérale » ; oser penser « en dehors de la boîte » ; sortir des sentiers battus ; fertilité des idées ; nouveauté ; provocations…
SYSTÉMIQUE Vision panoramique et systémique ; anime et canalise les autres chapeaux ; gère le processus ; lance, coordonne, harmonise, recentre,
finalise, conclut ; garde en tête le but, les priorités, les enjeux…

À vous de jouer !

Quelle sera la votre prochaine réunion « Six chapeaux » ?

Photo by Luca Nardone from Pexels

id id, venenatis, eget non ut mi, libero accumsan efficitur. ut