Modèle Process Communication : les messages inconscients qui influencent nos comportements

Le monde du travail est un grand révélateur de notre personnalité profonde : notre engagement professionnel est tellement… personnel ! C’est pour cela que l’entreprise devient parfois le théâtre des égos – source de conflits interpersonnels et de dysfonctionnements opérationnels. Comprendre comment nous « fonctionnons » sur le plan psychologique est un grand pas pour mieux comprendre le fonctionnement de l’autre – et trouver les ajustements pour bien travailler ensemble. Le Modèle Process Communication, créé par Taibi Khaler, nous apporte des repères très éclairants.

Taibi Khaler, créateur du Modèle Process Communication

Taibi Khaler (1943 – ), docteur en psychologie, spécialiste de l’Analyse Transactionnelle, a travaillé sur les « mini-scénarios de vie » qui opèrent généralement à notre insu et orientent une grande partie de nos réactions. Ses travaux de recherche l’ont amené à développer progressivement une typologie de personnalité et un modèle de communication appelée « Process Communication » ou en anglais PCM – Process Communication Model.

portrait de Taibi Khaler, inventeur du Modèle Process Communication

Selon la Process Com, la manière de dire les choses est souvent plus importante que le contenu véhiculé pour être compris par son interlocuteur. Donc, l’accent est particulièrement mis sur le processus de communication et son adaptation aux différents profils des personnes avec qui nous interagissons, pour améliorer l’efficacité de la communication, éviter les malentendus et prévenir les tensions et les conflits. A tel point qu’en 1978, la NASA a recruté Taibi Kahler et a utilisé la PCM pour vérifier la compatibilité des équipes envoyées dans l’espace et pour prédire les différentes réactions sous stress afin de les anticiper.

Les 6 profils du modèle PCM

D’après les travaux de Taibi Khaler, chacun de nous est un mix de 6 grands profils ou types de personnalités. Un type dit « de base », constituant le socle de notre fonctionnement cognitif, émotionnel et relationnel. Et un type dit « de phase », évolutif et généralement mis en avant dans notre vie sociale quotidienne. C’est une description systémique et dynamique des tendances fondamentales de la personnalité et de la cohérence de son fonctionnement

Voici, en résumé, ces 6 types :

  • « Empathique » – chaleureux, altruiste, bienveillant, coopératif, cherche à plaire, à être reconnu, centré sur la relation, les sensations, les émotions, tendance à se sur-adapter aux autres et à manquer parfois d’affirmation…
  • « Travaillomane » – responsable, logique, structuré, aime l’ordre, classifie, s’exprime de manière rationnelle plus qu’émotionnelle, tendance à vouloir tout contrôler et à tout faire par lui-même…
  • « Persévérant » – consciencieux, observateur, engagé, fiable, va au bout de ses projets, défend ses convictions et ses valeurs, exprime ses opinions, porte des jugements, cherche à être reconnu pour ses opinions et la qualité de son travail, leadership hiérarchique, influence, tendance à partir en croisade pour convaincre…
  • « Rêveur » – calme, réfléchi, imaginatif, discret, réservé, parle peu, se projette dans le futur, le long terme, aime être seul, vie intérieure riche, peut se sentir débordé, a besoin de temps pour réaliser, tendance au repli sur soi en situation de stress…
  • « Promoteur » – fonceur, dynamique, aime l’action, le risque, les sensations fortes, très adaptable, charmeur, aime la réussite, les challenges, assez direct dans sa communication, leadership par la force d’entrainement, tendance à la manipulation en situation de stress pour obtenir ce qu’il veut…
  • « Rebelle » – Spontané, créatif, réactif, dans l’instant présent, crée l’ambiance, aime plaisanter, sortir du cadre, l’originalité, dit ce qu’il pense et ressens, peut devenir contestataire et blessant sous stress…

Taibi Kahler a obtenu en 1977 le Prix Eric Berne (fondateur de l’Analyse Transactionnelle) pour sa mise en évidence des « 5 Drivers » (ou « messages contraignants » dans la traduction française). Ces messages, construits dès l’enfance, influencent profondément notre façon de nous comporter, de nous organiser, notamment sous stress. Ils ont aussi un fort impact sur notre façon de gérer notre temps.

DriversPoints fortsDérivesParades / antidotes
(permissions à s’accorder)
DT « Dépêche-toi »
Le toujours pressé… et souvent sous tension
La rapidité, l’énergie, la capacité à gérer les urgences, le système D…Prend des risques inutiles avec les échéances.
Souvent en retard.
Génère beaucoup d’urgence et de stress.
« Il est urgent d’attendre »
« Ce n’est pas en tirant sur le bourgeon que l’on fait pousser la plante »
« Prends le temps nécessaire »
SF « Sois fort »
L’hyper responsable
La responsabilité, le calme, l’engagement, la capacité de travail…Prend tout sur ses épaules, travaille seul, ne demande pas d’aide quand ça déborde, a du mal à déléguer et à faire confiance.
Attention au Burnout si trop de pression.
« Partage »
« Ce n’est pas être faible que d’exprimer ses émotions »
« Connais tes forces et tes faiblesses »
« Demande de l’aide »
SP « Sois parfait »
Le perfectionniste
La qualité, la rigueur, le sens du détail, la finition…Génère parfois de la ‘‘sur-qualité’’.
Pinaille sur des détails sans réelle importance.
Oublie l’essentiel et passe trop de temps sur l’accessoire.
« Qu’est-ce qui est réellement nécessaire et suffisant ? « 
« Good enough ? »
Droit à l’erreur occasionnelle
« Sois toi-même »
FP « Fais plaisir »
L’hyper disponible
La relation, la sensibilité, l’altruisme, l’entraide, l’harmonie…Centré sur les priorités des autres, il en oublie souvent les siennes.
Vient aider même si on ne lui a rien demandé.
A du mal à dire NON.
« Pense aussi à toi »
« Tu peux risquer de faire de la peine lorsque c’est indispensable »
« Fais-toi plaisir »
FE « Fais des efforts »
L’hyperactif
La créativité, la capacité à rebondir, la générosité…Manque d’attention sur les résultats, sur les plannings.
Brasse parfois de l’air.
Quantité Vs. Qualité
Papillonne, part dans tous les sens.
Commence un nouveau projet en laissant le précédent en plan.
« Tu peux réussir sans t’agiter »
« Mesure le résultat obtenu et pas seulement la peine qu’il t’a donnée »

Et vous ?

Quel est ou quels sont les messages qui résonnent le plus dans votre esprit et qui vous accompagnent dans votre vie ?

Quelle influence ces messages ont-ils sur votre organisation et votre gestion du temps ?

Participez à l'une de nos formations Soft Skills Gordon Crossings pour affiner votre compréhension de vos "mécaniques" internes, et améliorer l'efficacité de votre communication.

Crédit photo : Adobe Stock / Drobot Dean

facilisis mi, id ipsum Donec sit amet,